fbpx

Chronique hôtelière d’Anne Southam Aulas : Vendre du sommeil

29 Avr 2020
m3 MAGAZINE

Anne Southam Aulas, Directrice de m3 HOSPITALITY vous emmène dans les coulisses d’une exploitation hôtelière et sur les chantiers de futurs établissements. De la conception d’une interface électronique jusqu’au choix d’un artiste, les sujets les plus divers sont abordés.

Si les hôteliers sont principalement des loueurs d’espaces où dormir, certains – et notamment m3 HOSPITALITY – s’intéressent au sommeil à proprement parler afin de créer et d’animer un environnement qui lui sera propice.

 

Le sommeil est soumis à un rythme circadien (rythme biologique de 24 h) qui varie selon les personnes. Il convient de le respecter avec des heures de coucher, et surtout de lever, qui doivent être constantes. C’est le cerveau qui envoie les informations et les hormones nécessaires au sommeil. Aidé par notre horloge biologique, il provoque l’endormissement à condition de respecter quelques règles d’or, et notamment des horaires réguliers, une température idéale, un environnement calme, un lit confortable, ainsi qu’une bonne hygiène alimentaire.

Or le cerveau n’aime pas l’anxiété, principale source de l’insomnie du voyageur. Lors d’un déplacement, le sentiment d’anxiété est lié à la perte de contrôle et à l’anticipation d’un événement négatif qui pourrait surgir : réservation perdue, chambre décevante, brosse à dents oubliée, personnel peu attentif, longue file d’attente sont quelques-uns des épisodes régulièrement vécus par des voyageurs fréquents.

Bien que l’hôtelier n’ait aucun moyen d’atténuer le sentiment d’anxiété du voyageur avant son arrivée à l’hôtel, il peut largement contribuer à détendre l’atmosphère par un accueil

chaleureux, un enregistrement rapide, ainsi qu’une attention de bienvenue, sous forme d’un petit chocolat (suisse bien sûr) ou d’une eau détox parfumée.
Ces premières minutes vécues à l’hôtel ont toute leur importance ; elles vont contribuer à donner au voyageur un senti-ment de bien-être qui facilitera ensuite son accès au sommeil.

Vient ensuite la découverte de la chambre. Si une part importante de voyageurs prennent possession de leur chambre en s’asseyant sur le lit, ce n’est pas un hasard ! Doux au premier contact, ferme mais pas trop, le matelas grande largeur doit inviter à s’y attarder. Un dessus-de-lit ? Il sera jeté au sol avec dégoût. Des draps en textile synthétique ? Une promesse de chaud-froid pour la nuit. Le pur coton est roi dans ce domaine et le blanc un gage de propreté. Les oreillers invitent quant à eux à la lecture, au rêve ou tout simplement à la relaxation. Dans un m3 Hôtel & Résidence, l’oreiller aura été choisi au moment de la réservation, via le service de conciergerie. Un plus qui permet de retrouver sa position de sommeil idéale, presque comme à la maison !

*Sources : Santé Magazine, Fondation Sommeil,
CHUV Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil.

 

Découvrez la collection m3 Hôtel & Résidence

Créée par m3 HOSPITALITY, la collection m3 Hôtels & Résidences démarre avec un premier établissement de 127 chambres à Ferney Genève Aéroport, France. D’autres projets sont en cours, notamment à Genève, Suisse.

m3-img