fbpx

ART & HÔTELLERIE,
Une alliance qui dure depuis longtemps

05 Juil 2021
m3 GROUPE, m3 MAGAZINE

L’art et l’hôtellerie de luxe font bon ménage et ce depuis longtemps. Acteurs dynamiques de la scène culturelle, les palaces brillent depuis le XIXe siècle par leur architecture spectaculaire, leur mobilier de style, les collections de leurs propriétaires ou tout simplement la présence d’artistes eux-mêmes en leurs murs.

Chronique d’Anne SOUTHAM AULAS, directrice de m3 HOSPITALITY

 

L’art et la culture comme éléments démarquants
Dès les années 2000, profitant du tout nouvel accès au marché mondial du tourisme apporté par Booking.com, de nombreux hôtels indépendants des segments 3 et 4 étoiles ont « joué au palace », avec des décors à thèmes ou inspirés par un courant artistique en particulier.

Le pari – affirmer son identité, se démarquer des produits de chaînes  – est in fine réussi. Les hôtels indépendants ont été capables de proposer des univers originaux, des œuvres d’artistes locaux ou encore une approche très décalée de la décoration dans ce qui est devenu un véritable segment de marché, le « boutique hôtel ».

Plutôt réservé à de petits établissements indépendants, le concept « boutique » a ensuite été élargi et exploité par de nouveaux acteurs, désireux de proposer un univers totémique décliné dans tous leurs établissements. Quelques groupes ont exploité le filon à fond et servent aujourd’hui de modèles : 25Hours et son approche « brocante cool amusante », Mama Shelter et son univers signé Starck, Citizen M, Moxy ou encore Okko, pour ne citer que les exemples les plus connus. Communément nommé « lifestyle », ce type d’hôtel cumule en réalité une approche « boutique » avec une utilisation des espaces repensée, beaucoup moins gourmande en m2 : on mange, on travaille, on prend un verre, on se réunit aux mêmes endroits, voici le style de vie proposé, d’où « lifestyle ».

Les artistes prennent la main
Offrir à ses clients une expérience hors des sentiers battus n’est plus réservé à quelques grands architectes. Les artistes ont aujourd’hui une véritable place à prendre dans la décoration d’intérieur hôtelière. Drawing Hotel Paris en est un exemple très réussi, ses espaces ayant été confiés à six artistes confirmés, avec autant d’interprétations différentes de ce que peut ou doit être un lobby, un couloir ou une entrée d’hôtel.
La mode est donc maintenant aux « consortiums » d’artistes, chacun apportant une touche d’originalité au chef d’orchestre qu’est devenu l’architecte d’intérieur, voire l’hôtelier lui-même. Si cette musique à plusieurs voix peut surprendre, elle est résolument innovante et donc susceptible de séduire les clients.

Quelques exemples spectaculaires
Les palaces restent les grands spécialistes de l’alliance culture, art et expérience client. Ils disposent d’une longue expérience dans l’art de surprendre et d’émerveiller, le phénomène étant poussé à son paroxysme par certains groupes ou établissements, acteurs dynamiques de la scène culturelle. Chez 21c Museum Hotels, des installations spectaculaires animent les espaces publics et sont régulièrement renouvelées. Pour The Art Series Hotels, chaque établissement porte le nom de son artiste principal, dont les œuvres sont vendues sur le site. Au Royal Monceau de Paris, un poste de « Art Concierge » a spécialement été créé pour gérer les collections. Enfin, Derby Hotels Collection est devenu le lieu principal d’exposition de la collection de son propriétaire, Jordi Clos. 

21c-museum-hotel-louisville